1995 Luis

Du 28 août au 11 septembre 1995

JPEG - 45.4 ko
Trajectoire du cyclone tropical Luis
Chronologie

L’ouragan LUIS est un ouragan de type capverdien et le 13ème cyclone tropical de l’année 1995. Tout d’abord dépression, il se renforce en tempête tropicale le 28 août, puis devient ouragan le 31 août, à mi-chemin entre l’Afrique et les Petites Antilles. L’ouragan s’intensifie encore dans la nuit du 2 au 3 septembre. LUIS devient alors le premier ouragan de classe 4 à évoluer si près des Petites Antilles depuis Hugo en 1989. Le centre de l’ouragan frôle en effet le nord-est d’Antigua, de St- Barthélémy, St-Martin et Anguilla et sa partie active de grande dimension concerne aussi les îles de Montserrat, de Nevis, Saint-Kitts, Saint-Eustache et Saba.

Puis il remonte vers le nord, à bonne distance du continent américain, pour toucher le sud de Terre-Neuve le 11 septembre en perdant ses caractéristiques tropicales.

 

 

JPEG - 35.4 ko
Trajectoire de l’ouragan Luis sur les Petites Antilles
En Guadeloupe

Du 4 au 6 septembre 1995

L’ouragan LUIS passe à 75 km au nord-est de la Grande-Vigie, au matin du 5 septembre 1995. Les pluies commencent à la mi-journée du 4 et durent jusque dans la nuit du 5 au 6, occasionnant d’importants dégâts sur le réseau routier.

Les zones les plus touchées par les vents forts en Guadeloupe sont le nord et l’est de la Grande-Terre ainsi que la Désirade. On estime que sur le nord de la Grande-Terre, le vent moyenné sur une minute a atteint 110 à 130 km/h et les rafales 160km/h.

La houle cyclonique atteint son maximum vers 4 heures le 5 septembre. La hauteur moyenne des vagues mesurées par la bouée-houlographe au large de Port-Louis, est de 6,5 mètres. Cela signifie que les plus hautes ont pu approcher 10 mètres. Cette houle exceptionnelle, tant en direction (de nord-ouest puis d’ouest) qu’en amplitude, endommage fortement le littoral et les constructions en bord de mer.

 

Les Iles du Nord souffrent davantage avec des milliers de sans-abri à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Les réseaux électriques et téléphoniques sont presque entièrement détruits et de nombreux bateaux coulent. La dernière rafale de vent mesurée à Saint-Barthélémy, avant le bris du pylône supportant les capteurs, est de 160 km/h. Ensuite, on estime à 200 km/h la vitesse moyenne et 250 km/h les rafales.
 
Incontestablement, les îles du nord n’avaient pas connu un tel phénomène depuis 1960 avec DONNA. Les conditions extrêmes de vent, de pluie et de houle ont eu un impact encore plus important.
On déplore un mort à Saint-François et une dizaine à Saint-Martin.

 

Cliquez sur les cartes pour télécharger des documents complets au format pdf Acrobat Reader ®
JPEG - 80 ko
Image satellite de l’ouragan Luis le 05 septembre 1995 à 8h
En Martinique

Le 4 septembre 1995

Luis reste suffisamment éloigné de la Martinique pour que les conditions de vent de force ouragan ne soient ressenties. La distance minimale d’approche est de 250 km, le mardi 5 septembre à 2 heures.

En conséquence, seuls les effets secondaires concernent la Martinique : une très forte houle, en particulier sur la côte caraïbe, un vent soutenu et un seul épisode pluvieux intense mais bref.

Cet épisode pluvieux passe dans l’après-midi du 4 septembre, entre 13h et 19h30. Les quantités de pluie recueillies durant cette période se situent entre 50 et 100 mm pour les postes les plus arrosés mais ne présentent aucun caractère exceptionnel.

Aucun vent de force tempête (entre 64 km/h et 118 km/h en vitesse moyennée) ne concerne la Martinique.

Accès aux cartes de l'épisode (avec un minimum de 200 mm):

Episode de 2 jours du 4 SEPTEMBRE 1995 au 5 SEPTEMBRE 1995
Pluies en 1 jour : 4 SEPTEMBRE 1995
Pluies en 1 jour : 5 SEPTEMBRE 1995