1996 Hortense

Du 7 septembre au 15 septembre 1996

Trajectoire du cyclone tropical Hortense
Chronologie

Sortie d’Afrique, une onde tropicale se renforce lentement dans sa progression vers l’ouest. Ce n’est qu’à 350 km environ de la Guadeloupe, qu’elle devient une tempête tropicale dans la nuit du 6 au 7, pour être nommée officiellement HORTENSE le matin du 7 septembre 1996, à 100 km de la Désirade.

Lorsqu’elle passe sur la Guadeloupe, c’est une tempête tropicale d’intensité moyenne et la bande pluvieuse principale, située au sud-sud-est de son centre, intéresse la Martinique, la Dominique, les Saintes, Marie-Galante et le sud de Basse-Terre.

Arrivée ensuite dans la mer des Caraïbes, HORTENSE s’intensifie graduellement pour devenir un ouragan le 9 septembre, à 300 km de distance de la Guadeloupe.

Sa trajectoire s’incurve franchement vers le nord-ouest dans la journée du 10 et l’ouragan qui continue de se renforcer, passe finalement entre Porto-Rico et la République Dominicaine. Ensuite, HORTENSE poursuit sa route vers les Bahamas dans la journée du 11, où il atteint la classe 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson, mais ne touche plus aucun territoire habité en continuant vers le nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trajectoire de la tempête tropicale Hortense sur les Petites Antilles
En Guadeloupe

Du 7 au 8 septembre 1996

Dans la nuit du 7 au 8 septembre 1996, HORTENSE traverse la Guadeloupe. Le centre passe entre la Désirade et Marie-Galante en soirée, puis sur la Grande-Terre.

 

Les pluies sont très variables mais les plus importantes se produisent sur le sud de la Basse-Terre, Marie-Galante et les Saintes avec des lames d’eau de 150 à 300 mm en 48 heures (du 7 septembre à 8 heures au 9 septembre à 8h).
Le maximum d’intensité des pluies dure 2 ou 3 heures, à partir de 22 heures à Marie-Galante et plus tardivement à Basse-Terre où l’on mesure 43 mm en 30 minutes et 71 mm en 1 heure (entre 0h30 et 1h30, le 8).
 

Quant au vent, il souffle pendant une dizaine d’heures autour de 100 km/h en rafale, à la Désirade et vers la Pointe des Châteaux : ce qui n’a rien d’exceptionnel !
 

Les îles du Nord sont épargnées mais le passage lointain du cyclone génère une forte houle de sud sur les rivages de Saint-Barthélémy et Saint-Martin, dans la journée du 8.

 

 

 

 

Cliquez sur les cartes pour télécharger des documents complets au format pdf Acrobat Reader ®
Image satellite d’Hortense le 07 septembre 1996 à 14h
En Martinique

Le 7 septembre 1996

Un épisode pluvieux intense concerne la Martinique le samedi 7 septembre à la mi-journée et après-midi. Le centre de la Martinique et la façade ouest des reliefs sont les plus arrosés, en raison d’un phénomène de convergence. Les quantités d’eau en un jour fluctuent entre 100 et 150 mm. A titre de comparaison, elles sont légèrement supérieures à celles observées au passage de l’ouragan LUIS.
Des pluies plus faibles et intermittentes persistent jusqu’au lendemain.

HORTENSE reste suffisamment éloigné de la Martinique pour que les conditions de vents de force tempête ne soient jamais ressenties. Les plus fortes rafales soufflent en début d’après-midi du 7 et touchent plus particulièrement les reliefs du centre et l’ouest de la Martinique. Fort-de-France Desaix mesure une pointe à 76 km/h vers 14h30.

La houle se limite à un peu plus de 2 mètres côté atlantique (dans la journée du 6) et du côté caraïbe, on l’estime à 1,5 m dans l’après-midi du 7 car les vagues envahissent le front de mer de Fort-de-France.

 

Cliquez sur la carte pour télécharger un document complet au format pdf Acrobat Reader ®

Accès aux cartes de l'épisode (avec un minimum de 200 mm):

Episode de 2 jours du 7 SEPTEMBRE 1996 au 8 SEPTEMBRE 1996
Pluies en 1 jour : 7 SEPTEMBRE 1996
Pluies en 1 jour : 8 SEPTEMBRE 1996