2011 Emily

Du 1 au 7 août 2011

Chronologie

Une onde tropicale, circulant sur le centre de l’Atlantique fin juillet donne des signes de renforcement mais elle a du mal à se transformer en dépression. Néanmoins à l’arrivée sur les Petites Antilles, elle passe d’onde tropicale au stade de tempête tropicale en moins de 24 heures. Une reconnaissance aérienne, le 1er août, identifie un minimum dépressionnaire à l’est immédiat de la Martinique et EMILY voit officiellement le jour le 1er août vers 17 heures. Cette tempête tropicale est très active en traversant l’arc antillais, au sud de la Dominique, puis EMILY se dirige vers le nord-ouest en dégénérant en onde tropicale dans les parages d’Haïti.

Trajectoire du cyclone tropical Emily
En Martinique

Du 1 au 2 août 2011

Image du radar de Martinique le 1 août à 19h50. Les intensités de pluie les plus fortes sont en jaune et orange.

Les premières pluies liées à EMILY touchent la Martinique le 1er août 2011 vers 18 heures. Au même moment, s’amorce une ligne de convergence qui remonte du sud en stagnant sur le relief de la Martinique.

Ainsi durant la nuit du 1 au 2 août, les pluies ne sont pas forcément intenses sur la Martinique mais elles persistent assez durablement. Au petit matin à 4 heures, il est déjà tombé 85 mm sur l’agglomération foyalaise.

Pourtant ce n’est pas fini puisqu’une nouvelle bande orageuse aborde l’île selon un axe Diamant - Fort de France et déverse des pluies de forte intensité horaire (60 à 70 mm). Ces violents orages qui se rajoutent à la pluviométrie de la nuit donnent lieu à des inondations à Fort-de France, Rivière- Salée et plaine du Lamentin. On déplore un mort en Martinique (électrocuté à son domicile inondé)

Cela dit, les quantités de pluie tombées lors de cet épisode n’ont rien d’exceptionnel mais elles s’inscrivent dans un contexte pluviométrique important les mois précédents. En effet, depuis le début d’année le bilan est excédentaire par rapport à la normale car la saison sèche avait été particulièrement arrosé en raison d’un épisode « Niña » sur le Pacifique.

.

 

 

Cliquez sur la carte pour télécharger un document complet au format pdf Acrobat Reader ®


 

Image satellite du 2 août 2011 à 8h. Le centre d’Emily est à l’ouest des Petites Antilles
En Guadeloupe

Du 1 au 2 août 2011
 

La Guadeloupe reste relativement à l’abri des bandes pluvieuses qui s’enroulent au nord ou au sud de l’île. Localement à Basse-Terre dans les zones sous le vent, on mesure 80 mm de pluie en 3 heures.

Mais l’archipel guadeloupéen subit les vents forts de la face nord-est de la tempête. La Désirade et Saint-Martin enregistrent des rafales maximales de 96 km/h. Ces vents lèvent une mer forte et une houle inhabituelle de sud-ouest sur la côte Caraïbe. Pendant une douzaine d’heures, des vagues de 6m au plus haut sont mesurées par la bouée de la Vigie (au nord immédiat de la Guadeloupe).

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la carte pour télécharger un document complet au format pdf Acrobat Reader ®