Pluviométrie selon le mois

Le mois le plus pluvieux ou le plus sec de l’année n’est pas toujours celui que l’on croit

Une étude plus approfondie des régimes pluviométriques, en particulier la répartition des pluies selon les saisons ou les mois, permet de mieux traduire les nuances entre les différents climats.
Examinons ici le régime pluviométrique, non plus ponctuellement, mais en analysant la variabilité spatiale de la distribution mensuelle des précipitations.

Dans ce but on calcule d’abord les cumuls mensuels moyens sur toute la France à l’aide de la méthode Aurelhy (période 1981-2010), puis on compare les distributions obtenues sur chaque point de mesure.

- La carte ci-dessous donne une vue synthétique du mois le plus pluvieux sur la France :

Il y a prédominance du mois de décembre dans tout le Nord-Ouest jusqu’au nord de l’Aquitaine à l’exception des côtes de la Manche, de Saint Brieuc à Dunkerque, qui présentent un maximum en octobre et novembre.

Le quart Nord-Est est plus morcelé. On y rencontre une zone au centre de la Bourgogne avec un maximum en octobre, puis un maximum en mai de la Saône-et-Loire au Doubs et enfin un maximum en décembre du nord de la Bourgogne à la Lorraine et au Pas-de-Calais. À noter également un maximum en juin sur la façade est de l’Alsace.

Dans le quart Sud-Est la prédominance est au mois d’octobre avec cependant un maximum en décembre à l’ouest de la région Languedoc-Roussillon. En Corse le maximum se situe en octobre sur le Nord et en novembre sur le Sud.

Le sud de l’Aquitaine présente un maximum en novembre et la région Midi-Pyrénées un maximum en avril et mai.

Quant à l’auvergne et au centre du Bassin Parisien, ils affichent un maximum en mai.

- La carte ci-dessous donne une vue synthétique du mois le plus sec sur la France :

Dans le quart nord-ouest le minimum pluviométrique se produit en août excepté sur la pointe bretonne et le Cotentin où juillet est le mois le plus sec et sur le nord de la région Poitou-Charentes où le minimum a lieu en juin.
En Aquitaine et dans la région Midi-Pyrénées la prédominance est au mois de juillet mais on constate aussi un minimum en août sur l’ouest de Midi-Pyrénées et en mars sur le nord de cette région.

Dans le Sud-Est et en Corse le minimum pluviométrique a lieu en juillet avec une exception sur le relief des Pyrénées-Orientales et des Alpes du sud qui ont leur minimum en février.

Le quart Nord-Est est plus morcelé avec un minimum en février en Picardie, en avril en Lorraine, en mars du nord de l’Auvergne à la Franche-Comté. À noter également le minimum en janvier et février sur l’Alsace et le minimum en août en Franche-Comté et sur le relief des Vosges.

Les Alpes du nord sont partagées en deux, la moité ouest a un minimum en août et la moitié est en avril.

Quant au nord-est du Massif central le minimum se situe en février, notamment dans la vallée de l’Allier.