Cartographie

Toutes les journées où une valeur pluviométrique supérieure à 140 mm a été relevée (entre 6 heures et 6 h le lendemain) sur un point de mesure ont été cartographiées. Cela représente environ 100 cartes.

Ensuite les épisodes ayant apporté en continu plus de 50 mm en 2 jours ou plus (n jours consécutifs) sur un point quelconque du département, contigus avec une journée à 140 mm ont été cartographiés, ce qui ajoute encore près de 100 cartes.

Les épisodes les plus longs selon ces critères atteignent 14 jours sur la Guyane.
Le tableau ci-dessous explicite un tel épisode, du 1er au 14 avril 2000, en présentant le maximum des pluies recueillies chaque jour pendant la séquence.

Jour (du 1er au 14 avril 2000) 1er 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Précipitation maximale du jour (mm) 119 95 102 54 93 87 97 165 151 53 60 94 198 190



Méthode de cartographie - Présentation des cartes


image

La méthode d’interpolation retenue pour la cartographie automatique est celle dite ’de courbure minimale’ proposée par le logiciel G.M.T. (Generic Mapping Tools). Elle se justifie par le fait que seuls les noyaux les plus forts ont un intérêt, les valeurs réelles étant garanties par le pointage direct sur les cartes.
Au sud du département, sur la zone hachurée, l’absence de données pluviométriques interdit toute cartographie.
Les cartes sont disponibles au format PDF et éditables par le logiciel Acrobat Reader. Des zooms sur les zones les plus touchées permettent d’accéder à l’affichage des 5 valeurs les plus fortes enregistrées sur chacune des 2 zones climatiques.
Cliquez sur la carte ci-contre pour visualiser l’épisode du 1er au 14 avril 2000 (au format pdf Acrobat Reader ®).